Comment gérer les frais professionnel en portage salarial ?

Quand on est travailleur indépendant, on se tracasse souvent sur la façon dont il faut gérer ses frais. Il faut en effet maîtriser quelques notions, comme la différence entre les frais de mission et les frais de fonctionnement, ou encore la question de remboursement. Plusieurs possibilités peuvent notamment se présenter, en fonction des options choisies en matière de situation fiscale. A ce propos justement, découvrez les avantages du portage salarial.

Frais professionnels : tout ce qu’il faut savoir

Il faut distinguer deux groupes de frais professionnels, à savoir ceux qu’on peut facturer au client, et ceux qu’on ne peut pas lui faire payer. Quand vous vous mettez à votre compte, vous devez donc connaître d’avance les frais que vous allez engager pour mener à bien votre activité. Vous pouvez négocier avec le client ceux qu’il pourra prendre en charge et voir avec lui les modalités de remboursement. Ces frais seront évidemment intégrés dans la facture.

D’autres frais doivent également être pris en compte, à savoir ceux liés au fonctionnement de votre activité. Cela concerne par exemple l’achat d’outils de travail (fournitures de bureau, ordinateur, téléphone, forfait Internet, …). En général, les frais de fonctionnement ne sont pas facturables. Mais dans le portage salarial à Paris ces frais peuvent être déduits de votre compte d’activité ou pris en compte dans le calcul de votre rémunération, dans la limite toutefois de 30% du montant du salaire brut et sous présentation de pièces justificatives. Etre salarié porté c’est ainsi bénéficier des avantages sociaux d’un salarié avec la possibilité de gérer ses revenus comme un entrepreneur.

Exemples de gestion de frais professionnels en portage

Exemple 1 : En tant que chargé de communication, vous dépensez tous les mois 500 euros en supports de communication. Ces frais doivent-ils être pris en charge par la société de portage ?

  • Dans le cadre de votre mission, ce genre de dépenses entre normalement dans la catégorie des frais de fonctionnement remboursables. Il est important de le prévoir au moment de la négociation.

Exemple 2 : Vous déboursez 250 euros par mois en transport pour vos déplacements professionnels. Ces frais sont-ils facturables ?

  • Il s’agit de frais de mission et non pas de frais de fonctionnement. Ils ne sont donc pas pris en charge par la société de portage, en revanche, ils peuvent être refacturés au client à condition qu’ils figurent dans le contrat de prestation.

Exemple 3 : La mission vous oblige à souscrire un contrat avec un fournisseur d’accès Internet. Comme se passe le remboursement ?

  • Les frais liés à la connexion Internet ne sont pas remboursés intégralement par les sociétés de portage. Avant de vous engager, renseignez-vous d’abord sur le pourcentage de participation de votre employeur.

Quels revenus pour un consultant en portage salarial ?

De votre chiffre d’affaires seront déduits les frais de gestion et cotisation sociales. Si vos frais professionnels sont pris en charge, ou si vous déclarez à votre société de portage salarial vos frais de fonctionnement, justificatifs à l’appui, vous les percevrez en plus de votre salaire net. A noter qu’ils ne sont pas imposables, ils représentent donc une rémunération supplémentaire importante. Déduire ses frais professionnels permet ainsi d’optimiser son salaire en portage salarial, c’est pourquoi il est essentiel de négocier leur prise en charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *