JO 2018 : la bière, le secret de l’Allemagne pour briller

Les jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang se sont déroulés du 9 au 25 février 2018 en Corée du Sud. L’Allemagne est un des pays qui ont le plus brillé durant ces jeux. Si ces excellents résultats sont déjà exceptionnels, leurs causes le sont encore davantage : la bière sans alcool.

Des performances impressionnantes

Il est impossible de le nier : l’Allemagne a été l’une des meilleures équipes de ces jeux de Pyeongchang 2018. Les athlètes de la délégation allemande ses sont montrés très compétitifs depuis le début jusqu’à la fin des jeux. Au final, ils ont terminé à la deuxième place dans le classement général des médailles obtenues. Les allemands ont obtenu un total de 31 médailles pendant ces jeux, soit seulement 8 de moins que la Norvège, première de la liste. En plus, la délégation allemande a obtenu exactement le même nombre de titres que les norvégiens avec un total de 14 médailles d’or pour chaque pays. L’on peut alors dire que l’Allemagne a été pratiquement ex-aequo première avec la Norvège.

De grosses quantités de bière

Le plus surprenant dans cette ultra performance des sportifs allemands est qu’ils ont consommé tout au long de la quinzaine une grande quantité de bière, sans alcool évidemment. En tout, la délégation a apporté 3500 litres de cette boisson afin d’approvisionner les sportifs. Cet ingrédient inhabituel dans ce genre de compétitions sportives a été spécialement commandé auprès de la brasserie Krombacher en Allemagne. Et comme l’annonce le médecin de l’équipe de ski, la majorité des athlètes en boivent régulièrement. Ce breuvage n’est donc pas du tout étranger à l’excellente performance des athlètes.

Des effets positifs sur la santé

Les athlètes allemands consomment principalement la bière sans alcool avant et après l’entraînement ou encore après la compétition, en lieu et place du Gatorade utilisé traditionnellement par les sportifs. Cette boisson est de ce fait utilisée en vue de mieux récupérer des forces après chaque effort.

Une étude a été menée par le médecin de ski concernant l’efficacité de la bière pendant les compétitions sportives. Au marathon de Munich de 2009, il a fait consommer à un échantillon de coureurs ce même breuvage avant et après la course. Comme résultat, il s’est aperçu que ces athlètes ont mieux récupéré que ceux n’en ayant pas bu, avec moins d’inflammations ou d’infections respiratoires. Cela est notamment due à la présence de polyphénols en forte concentration dans la boisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *