Les nouvelles techniques pour faire une dalle en béton

La pose d’une dalle en béton nécessite le suivi de quelques règles basiques, qu’il s’agisse de sa préparation, de son exécution, de sa finition et bien sûr de son entretien. Il est toujours utile de savoir faire du béton, il ne s’agit pas seulement de savoir doser le mortier, il vous faut aussi de l’organisation et une bonne préparation du sol. Vous trouverez ici différentes techniques pour réussir une dalle basse en béton, pour vos constructions sur terre-plein.

La dalle sur terre-plein

Pour ce dallage, vous devrez effectuer une étude préalable de votre sol pour vous assurer qu’il remplit toutes les conditions pour accueillir votre construction : il doit être dur, stable, homogène et drainé.

Ici, la dalle est calculée et ferraillée pour être portée par les longrines et les murs de soubassements. Le terre plein sert de coffrage au béton de la dalle. Ce mode de coulage est plus rapide et plus économique qu’une dalle portée sur vide sanitaire.

Cependant, la dalle étant en contact avec le sol, des remontées d’humidité peuvent avoir lieu à moins de l’atténuer en interposant une couche de polyane.

La dalle en béton sur vide sanitaire

Dans cette technique, on laisse un vide sous la dalle qui permettra à l’air de circuler et ainsi d’évacuer l’humidité stagnante.

Pour ce faire, il faut coffrer la dalle par en dessous soit avec des poutrelles de béton et des hourdis, soit avec des prédalles. Ce dallage coute plus cher qu’une dalle coulée sur terre-plein, car il faut réaliser les points d’étayage correctement pour ne pas dépenser inutilement du béton.

La dalle de béton flottante

Pour les adeptes de l’écologie, la dalle en béton flottante est une large plaque de béton qui sert de plancher qui repose sur une couche d’isolation thermique, utilisée en remplacement du sous-sol.

Cette technique est non seulement plus écologique mais aussi plus économique et plus confortable puisqu’elle évite le problème de gel de par l’utilisation de l’isolation thermique. De même, elle palie aux problèmes d’humidité que vous pourriez rencontrer dans le dallage sur terre-plein.

Vous avez maintenant les informations nécessaires pour choisir le dallage qui vous convient, pour votre terrasse ou pour la fondation de votre maison. Quant aux matériels à utiliser, béton, mortier ou ciment, vous pouvez toujours vous renseigner pour en savoir plus sur le sujet et réveiller le maçon qui est en vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *